DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2020. 26ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE “A”

DIMANCHE 27 SEPTEMBRE 2020. 26ème DIMANCHE DU TEMPS ORDINAIRE “A”

Ézékiel (18, 25-28). Psaume 24 (25). Philippiens (2, 1-11). Matthieu (21, 28-32)

Méditation
«…les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu… »
Voilà qui choque, étonne et provoque. Une déclaration qui bien interroge et questionne. Jésus, ici, veut nous faire réagir au point de nous pousser à penser et à repenser notre conduite de baptisés pour témoigner dans le monde de ce temps. Au lieu donc de nous enfermer dans des considérations sans suite, ouvrons plutôt notre esprit de manière à accueillir cette déclaration comme une incitation à se convertir. C’est-à-dire à se tourner vers Dieu, de cœur et d’âme. Pour mener une vie accordée à son appel et à la grâce de sa Parole.
A travers « un homme qui avait deux fils » Jésus nous révèle le cœur miséricordieux de Dieu qui chaque fois montre aux pécheurs le chemin et enseigne aux humbles les voix de son salut. L’image de cette histoire est saisissante. Comme les deux fils, ainsi est le cœur de tout humain qui vacille entre « le dire » et « le faire » et ballote entre « obéir pour faire » et « désobéir pour dire seulement ». La vraie obéissance est une vie et non un code.
La liturgie de ce 26ème dimanche est au fond un appel réel à écouter la voix du Seigneur. Une écoute qui implique un profond changement de vie. C’est alors pour vivre cette exigence, Ezékiel nous ouvre les yeux afin de mieux orienter notre existence selon le bon droit et la justice. Paul, lui, nous donne en exemple le Christ qui s’est abaissé, dépouillé devenant obéissant jusqu’à mourir. Par Lui notre humanité s’éclaire. En Lui elle retrouve les dispositions qui sont celles de l’Esprit. Avec Lui elle chemine vers la grâce de la conversion, ce beau miracle du cœur.
Que chacun de nous trouve dans cette Parole des vivres dont son cœur a besoin pour avancer.
Pour aller plus loin et laisser cette Parole nous accompagner, voici quelques points qui peuvent nous aider à mieux méditer et nourrir notre esprit :
Comment vivre la conversion au jour le jour ? De quelle manière, dans la situation actuelle de crise sanitaire, se préoccuper à lire les signes de Dieu et y répondre par une vie ajustée à sa volonté ? Comment témoigner de l’irruption de Dieu dans notre histoire de façon à être l’actualité fidèle de son appel à la conversion ?  Père Davy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *