Dimanche 10 mai 2020 5è dimanche de Pâques

« Que votre cœur ne soit pas bouleversé : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.

Cette phrase du Christ s’adresse à ses disciples qui ressentent une grande angoisse face à l’actualité. ils se savent cernés par l’hostilité générale, Jésus leur annonce sa mort prochaine. Ils comprennent que les jours à venir seront redoutables et craignent pour le Christ et leur propre sécurité. Ils n’ont pas encore compris que derrière la croix se profile Pâques et la résurrection, pourtant annoncés par Jésus, que la mort et le péché seront
ainsi définitivement vaincus.

Parce que leur foi n’est pas encore assez forte, ils peinent à reconnaître l’identité de Jésus, Dieu fait homme, Verbe incarné, vrai Dieu et vrai Homme. Pourtant Jésus ne cesse de se révéler par sa Parole et par ses actes, en décalage par rapport aux attentes des disciples et de tout le peuple. Non, il n’est pas ce souverain glorieux, ce chef de guerre qui vient avec son armée triompher de l’envahisseur et délivrer Israël.

Comment peuvent-ils comprendre que le salut est tout autre ? Il faudra la Pentecôte et la venue de l’Esprit-Saint pour que tout s’éclaire enfin en eux.
Angoisse de mort liée à la pandémie, fortement distillée par les médias, incertitude sur l’avenir, dans un monde sécularisé qui oublie et abandonne son Dieu et met à mal la création, notre situation actuelle trouve quelques similitudes avec celle des apôtres, toutes proportions gardées.

En réponse à l’angoisse des disciples, Jésus s’emploie à déplacer leur espérance inassouvie. L’espérance ne peut s’appuyer que sur la foi, c’est pourquoi Jésus revient plusieurs fois sur le mot « croire ».
« vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi » Ce Dieu qui se révèle à nous par Jésus est un Dieu trinitaire où le Père, le Fils, Verbe incarné et l’Esprit-Saint ne cessent de nous aimer de cet Amour infini et miséricordieux qui nous dépasse infiniment.

« Le Père et Moi nous sommes Un. »
C’est dans la foi que nous le reconnaissons, dans toutes les grâces que Dieu nous envoie à chaque instant de notre vie, en toutes circonstances, heureuses ou plus difficiles. Jésus est en union totale avec le Père, dans l’Esprit, il s’est incarné dans notre monde pour nous montrer par sa Parole et ses actes le chemin pour aller vers le Père .
« Approchez-vous du Seigneur Jésus : il est la pierre vivante rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu » nous dit St Pierre dans sa 1ère lettre
Jésus est le bon chemin marchons avec lui même lentement et avec difficultés plutôt que de courir sur un mauvais chemin qui ne conduit pas à la Vie.
« Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par
moi. »
Pour cela nous devons rester fidèles à trois exigences de la vie apostolique : la prière, le service de la parole et le service des frères, comme le faisaient déjà les premières communautés.
La prière pour être toujours en relation avec le Père et le Fils dans l’Esprit, pour écouter quelle est la volonté du Père et lui demander la force de l’accomplir.
La Parole lue, méditée et mise en pratique dans le quotidien de notre vie, sachons prendre le temps, surtout en cette période de confinement, d’ouvrir notre bible pour nous laisser pénétrer, porter par cette Parole de Vie.

Le service des frères, que le Christ est venu nous montrer en l’accomplissant jusqu’au don total ; être toujours au service des autres, en particulier le plus démuni, pauvre, précaire, isolé, celui vers qui nous tourner et en qui découvrir Jésus qui nous fait signe.

Que notre cœur ne soit pas bouleversé. Dans ce monde durement atteint par l’épidémie du covid 19 les signes d’espérance sont grands, oui Dieu agit au cœur de notre humanité, il est présent et nous soutient dans nos épreuves. Sachons témoigner de son amour à tous ceux que nous rencontrons et rendre grâce.

« Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes. »
« Croyez-moi : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne me croyez pas, croyez du moins à cause des œuvres elles-mêmes.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi fera les œuvres que je fais. Il en fera même de plus grandes. »

Jean-Hugues Malraison




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *