MCR à l’abbaye de Champagne

MCR à l’abbaye de Champagne

Quelle belle et bonne journée nous avons passé, ce mardi 4 juin, à l’abbaye de Champagne !

Pour clore notre année MCR, nous étions 47 des paroisses St Pierre en pays roussillonnais, Notre-Dame des sources, Ste mère Teresa et Bx Frédéric Ozanam.

Après la messe à 11h dans cette magnifique église romane, nous avons partagé avec la communauté un très bon repas et le père Jean-Hugues nous a ensuite exposé les enjeux de la bioéthique dans le monde d’aujourd’hui.  

Dieu a créé l’homme et la femme à son image et il vit que cela était très bon ! Seul l’être humain est capable d’aimer et de créer. C’est la conscience de soi qui le différencie des autres êtres vivants. La vie est un bien absolu, un droit sacré et sa dignité est une qualité absolue car elle ne dépend ni des autres ni de lui-même. 

En ce qui concerne la fin de vie, l’homme se trouve face au problème de la souffrance physique, psychologique et souvent aussi spirituelle. Aujourd’hui règne plus une culture de mort qu’une culture de vie, malheureusement accentuée par les médias, qui pousse l’homme à vouloir se rendre maître de sa vie. La loi Leonetti de 2005 encadrait parfaitement la fin de vie en donnant les moyens de lutter contre la douleur, en refusant l’acharnement thérapeutique, en développant les soins palliatifs. Sa révision en 2016 oblige le médecin à se soumettre à la volonté du malade s’il a fait part de ses directives. Appuyé par le Père Louis qui co-animait le débat, et par des témoignages poignants, nous avons pris conscience de la sérénité que peut apporter le sacrement des malades.

Celui-ci vécu en famille peut être le moyen de transmettre à nos enfants et petits-enfants notre conviction profonde que le passage à la vie éternelle est un moment de grâce. MERVEILLEUX !

Voilà une belle transition avec notre thème de l’année prochaine : choisir la vie.

Merci à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *