Partage d Évangile : les rencontres d avril

Partage d Évangile : les rencontres d avril

Rencontre du 3 avril 2018 : groupe 1
Nous étudions dans l’Apocalypse au chapitre 3 des versets 14 à 22 le passage qui concerne l’église de Laodicée.

S’expriment à la suite de ce temps :

Un peu de découragement  Dieu est en moi et en chacun .  Dans  beaucoup de moments je n’y pense pas. Je me demande pourquoi c’est si difficile.

Ou bien le sentiment d’une insuffisance personnelle. Je me sens pitoyable et aveugle et ce texte qui me semble exigeant me renvoie à la fois à mon peu d’ardeur et à mon désir d’en faire plus.

Un désir d’attention à la volonté de Dieu . Que ce soit bien la tienne et non la mienne

Une interrogation aussi sur l’abandon à Dieu. Écouter s ‘ouvrir dans la prière donnent joie et paix, c’est vrai.  Laisser agir l’Esprit dans nos actions, dans nos églises c’est bien aussi mais jusqu’où et jusqu’à qui ?

Ou bien : certes  je reconnais que Dieu frappe à ma porte , je voudrais vivre cette intimité; Oui, Il est avec moi et je suis avec Lui. Oui, il est bon de faire ce qui nous rend heureux et la joie est notre guide, mais  ce « laisser aller  à Dieu » ne peut-il être aussi une forme de tiédeur ou de mollesse ?

Reconnaissance aussi pour l’image du repas partagé avec Jésus reprise par notre pape François qui mange avec les pauvres. Importance de ce moment.

Par ailleurs comme il est parfois difficile de reconnaître le Christ dans l’autre !

Et enfin : pour garder la porte ouverte et faire confiance au Christ et à mon prochain, ne faudrait-il pas d’abord rester humble ?

 

Rencontre biblique du 23 avril 2018
Voici quelques remarques issues de notre réflexion d’aujourd’hui :

La souffrance de Dieu à Gethsémani a quelque chose de profondément bouleversant

Nous apprenons dans ce passage l’abandon total à Dieu, l’insistance dans la prière et la nécessité de rester éveillé.

Les disciples  se sont endormis c’est rassurant car c’est ce que nous aussi nous faisons bien souvent ;

Néanmoins nous devons garder confiance en n’oubliant surtout pas que notre foi est basée sur la résurrection de Jésus. Si on ne comprend pas, Dieu, Lui, sait.

Prier , remettre à l’Esprit saint nos préoccupations et essayer de garder confiance en toute situation.

Se soumettre dans la confiance, accepter de faire passer la volonté de Dieu devant la nôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *