Messe du dimanche de la Santé

Ce dimanche 5 février à Anjou, messe du dimanche de la santé .

La célébration a commencé avec une procession avec 9 bougies qui représentent les différents lieux de visite : EHPAD Notre Dame des Roches, Résidence services Champérin, La clinique des côtes du rhône, EHPAD Bellefontaine, Foyer logement Cantédor, Foyer Logement Clarina, Centre de soin de St Prim, la visite à domicile, et L’hospitalité.

homélie de Thierry Merle (diacre)

En relisant les lectures que nous venons d’entendre, nous comprenons rapidement pourquoi l’Église a choisi ce jour pour célébrer le dimanche de la santé.

« Partage ton pain avec celui qui a faim, accueille chez toi les pauvres, ne te dérobes pas à ton semblable » est-il écrit dans le texte d’Isaïe. Bien sûr, cela peut nous sembler ambitieux, et en fin de compte, sinon nous décourager, nous amener souvent à en rester à l’état de l’intention, et non du faire. Mais la question qui nous est posée est en réalité : est-il possible de bouger un peu, ou est-ce hors d’atteinte ? 

Dieu nous a pourtant doté de ce qu’il nous faut pour prendre soin des autres ; et c’est là qu’intervient l’Évangile : « Vous êtes le sel de la terre… vous êtes la lumière du monde » Telle est l’affirmation que le Christ adresse à ses disciples. Qu’est-ce que cela veut dire ? Serions-nous par notre pratique et par notre foi devant les autres ou mieux que les autres ?

Réfléchissons bien. Le sel n’est pas bon en lui-même. Personne ne mange du sel. Et pourtant un repas sans sel n’est même pas mangeable. La lumière ne sert en rien en elle-même, si elle ne se diffuse pas tout autour. Le sel doit saler ; la lumière doit éclairer. Ces deux exemples choisis par le Christ sont tout à fait révélateurs de ce que doit être et ce que doit faire un disciple… ce que nous devrions être, et ce que nous devrions faire…

Alors, peut-être qu’un dimanche de la Santé comme celui de ce jour peut nous aider à sortir de nous même, pour donner du goût à ceux qui sont affaiblis par l’âge, par la maladie ou le handicap, et éclairer ceux qui sont en manque de santé spirituelle. La spiritualité est probablement la plus haute expression que peut faire montre l’être humain. Non seulement cela le rapproche ou le met en lien avec le Créateur, mais en plus, la spiritualité nous permet de dépasser par notre foi, par notre prière et par notre attitude, tout ce qui peut ressembler à de simples instincts ou à notre propre satisfaction, pour nous tourner vers les autres et renchérir le bien commun, comme le bien de chacun.

La vie spirituelle qui s’appauvrit dans notre société n’est remplacée par rien. On va aujourd’hui des joies les plus furtives aux malheurs les plus profonds, et l’on s’en sort uniquement par un « Si Dieu existait, ces malheurs ne seraient pas là ! » Or c’est justement la foi en Dieu qui nous permet de sortir de nous-mêmes pour que notre sel ne soit pas bon à rien, pour que notre lumière éclaire. C’est justement la foi en Dieu qui permet de comprendre le sens de la vie et de la mort, car Dieu nous apprend que la mort n’est pas un mur craint de tous, mais un passage enveloppé d’amour. C’est justement notre foi en Dieu qui nous permet de comprendre l’Homme. Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui ? dit le psalmiste.

Ne nous dérobons pas à notre mission de travailler, pour que recule au loin, la misère, la faim, les conflits et les guerres, pour que recule chez nous, les inégalités, les ruptures familiales, les stress imposés par la vie moderne, et ici en ce dimanche de la santé, pour que recule la peur de la vieillesse et de devenir un vieillard, la honte du dos courbé, et le handicap que l’on cache ou que l’on ne veut pas voir. Qui sait mieux que l’évangile, nous parler de tous nos soucis les plus prégnants et les plus profonds ? Il n’y a rien de plus concret que le message du Christ fils de Dieu… car il est Dieu, et il sait ce dont nous avons besoin. Chaque jour. Le rêve, ce n’est pas dans l’Église qu’on le trouve. Ici, on ne parle que de l’homme, et de notre vie réelle.

Soyez le sel de la terre pour vos semblables ; Soyez la lumière pour les autres. Ne nous dérobons pas !

Prière proposée à la fin de la célébration :

Seigneur, Jésus, en vivant parmi nous,
Tu as incarné la loi d’amour du Père.
Tu nous proposes d’être heureux avec Toi.
De jour, de nuit,
Tu murmures ta loi d’amour à l’oreille de nos cœurs.
Donne-nous ton Esprit
Qu’il nous apprenne ta loi.
Qu’il nous aide
A toujours choisir
Ce qui nous met en Vie
Et qu’il soutienne notre marche.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *